Véranda : réglementations, conseils travaux et prix d’installation

Quelle soit traditionnelle ou plus contemporaine, une véranda est synonyme d’élégance et de confort de vie. Véritable pièce supplémentaire ouverte sur l’extérieur, la véranda a toujours fait rêver bon nombre de propriétaires. Notre guide complet vous donne toutes les informations et les conseils afin de bien choisir voter future véranda.

Les raisons d’installer une véranda

Selon vos attentes et vos envies, l’installation d’une véranda peut répondre à tous vos besoins.

La véranda : une extension de vote habitation

Plusieurs événements peuvent vous amener à vouloir augmenter la surface habitable de votre logement :

  • famille qui s’agrandit
  • création d’un bureau
  • souhait d’un salon séparé de la salle à manger
  • projet d’une piscine couverte
  • etc.

L’espace de vie supplémentaire procuré par une véranda évite donc parfois un déménagement. Par ailleurs, les formalités administratives sont le plus souvent réduites, une déclaration de travaux en mairie étant suffisante pour les vérandas de moins de 40m² (ou de moins de 20m² si votre commune n’a pas de PLU).

La véranda : une pièce isolée

Pièce ouverte sur l’extérieur, la véranda doit être fabriquée à partir de matériaux performants pour une utilisation agréable, été comme hiver. La majorité des vérandas actuelles possède ainsi un châssis en aluminium à rupture de pont thermique. Concernant le vitrage, vous pouvez opter pour :

  • un vitrage ITR (à isolation thermique renforcée) : isolation contre la chaleur et le froid grâce à la présence d’un gaz entre les 2 vitres (de type argon)
  • un vitrage à contrôle solaire : idéal pour les vérandas exposées plein sud, ce vitrage rejette une bonne partie des rayons solaires

Une véranda participe également à l’isolation de la façade de votre logement à laquelle elle est adossée. Vous améliorez ainsi le confort acoustique et thermique dans la pièce attenante.

La véranda : une plus-value garantie

Une pièce de vie lumineuse et ouverte sur l’extérieur donne un cachet supplémentaire à votre habitation, une véranda embellissant grandement une façade.

Trouvons un fabriquant de fenêtre dans votre ville

demander un devis dans votre région

Lors de la revente de votre bien immobilier, de nombreux acquéreurs potentiels seront séduits. La véranda vous permet ainsi de vendre plus facilement, en espérant retirer un meilleur prix de votre maison afin de réaliser une plus-value.

Les différents styles de vérandas

Pour que votre véranda s’intègre parfaitement à votre maison et à votre environnement, vous devez opter pour un modèle en harmonie avec le style de votre logement. Différentes formes sont ainsi à votre disposition :

  • véranda rayonnante : toit entièrement vitré et forme arrondie. Ce type de véranda s’adapte facilement à tous les bâtiments, avec l’avantage de pouvoir englober un pan de mur
  • véranda victorienne : élégance et originalité, avec une partie rayonnante complétée par une autre partie en toiture simple
  • véranda en appui sur un mur : modèle simple et épuré, gage d’une intégration parfaite

D’autres styles sont également possibles, du plus sobre au plus atypique. En faisant appel à un concepteur sur mesure ou à un architecte, vous pourrez réaliser la véranda de vos rêves !

Les matériaux adaptés aux vérandas

Un vaste de choix de matériaux est proposé par les fabricants de vérandas, aussi bien pour les vérandas en kit que pour les modèles sur mesure :

  • le PVC : ce matériau résiste très bien aux intempéries, aux chocs et à l’usure du temps. Il est simple à entretenir, isolant et présente un très bon rapport qualité-prix
  • le bois : si vous souhaitez obtenir la meilleure isolation thermique, le bois est à privilégier. L’idéal est d’opter pour des essences exotiques, certes bien plus chères, mais naturellement imputrescibles et peu sensibles aux variations de température
  • l’aluminium : léger, résistant, robuste et très facile d’entretien, l’aluminium ne manque pas de qualités. Ce matériau est cependant un moins bon isolant, mais le travail sur la rupture de ponts thermiques permet de limiter les déperditions de chaleur
  • le fer forgé ou l’acier : réservés aux vérandas haut de gamme sur mesure, ces matériaux apportent beaucoup d’élégance et de cachet. Seul bémol : prévoir un budget conséquent…

Les vitrages adaptés aux vérandas

Plusieurs vitrages peuvent être posés sur une véranda. Le choix principal concerne la matière :

  • le verre : pour une luminosité maximale (le double vitrage est la norme actuellement). Vous pouvez ajouter des traitements en option :
    • verre autonettoyant
    • verre à contrôle solaire
    • verre feuilleté (antieffraction)
  • le polycarbonate : plus abordable

Le prix d’une véranda

La plupart des vérandas sont fabriquées sur mesure afin de s’adapter à votre habitation. Voici un tableau récapitulatif reprenant les prix moyens constatés (donnés à titre indicatif), selon les matériaux employés :

Type de véranda sur mesure Prix TTC au m²
Véranda en PVC De 500 à 1.000€
Véranda en aluminium De 900 à 1.800€
Véranda en bois De 1.400 à 2.800€
Véranda en fer forgé De 2.500 à 3.000€

Le budget définitif dépend donc des dimensions de la véranda, mais aussi du matériau utilisé et, dans une moindre mesure, du type de vitrage employé. N’oubliez pas également que plus l’architecture de votre véranda sera complexe et plus le coût financier sera élevé.

Le prix des travaux préparatoires pour une véranda

En complément du prix d’achat de la véranda et de sa pose, vous devez prévoir un budget pour les travaux annexes et d’aménagement. Une véranda doit en effet être positionnée sur une chape et disposer le plus souvent d’un point d’eau, ainsi que d’un raccordement à l’électricité. Voici le coût moyen de certains postes :

Type de travaux Prix TTC
Dalle en béton De 130 à 220€ par m²
Muret en briques De 70 à 140€ par m²
Muret en parpaings De 50 à 70€ par m²
VMC double flux De 1.500 à 4.000€
Chauffage électrique De 50 à 350€

La pose de la dalle

Lors d’une création de véranda, il est souvent nécessaire de devoir couler une dalle pour assurer des fondations solides et un bon écoulement des eaux pluviales. Une dalle en béton fait entre 10 et 20cm d’épaisseur (en fonction de la nature du sol). Il convient de poser un joint de dilatation entre la véranda et le bâtiment afin de prévenir les fissures sur la façade. Dans tous les cas, avant d’édifier la véranda, la dalle doit être parfaitement sèche.

Si vous installez une véranda sur une terrasse existante, de nouvelles fondations ne sont pas indispensables. Il faut cependant parfois prévoir de les consolider (par exemple grâce à un appareil dénommé plaque vibrante de compactage).

Même s’il n’est pas obligatoire, un muret est recommandé car il va :

  • aider à supporter le châssis de la véranda
  • éviter la présence de pont thermique avec la dalle
  • faciliter l’installation de radiateurs
  • protéger les parois de la structure des chocs et des salissures

Le second œuvre

Les travaux de second œuvre, lors de la construction d’une véranda, concernent différents postes :

  • le sol :
    • parquet et carrelage sont très utilisés car résistants, mais leur prix est élevé
    • vinyle : abordable et facile à entretenir
    • béton ciré : très actuel, il demande une technique de pose maîtrisée
  • la ventilation : elle permet la régulation de la température dans la véranda, tout en évitant la condensation et l’humidité. Vous pouvez opter pour 2 systèmes de ventilation :
    • la VMC (ventilation mécanique contrôlée) : circulation de l’air en circuit fermé (fonctionne avec un moteur)
    • la ventilation naturelle : l’air pénètre dans la véranda par des ouvertures en partie basse et s’évacue par des ouvrants en hauteur
  • le raccordement à l’eau et à l’électricité : indispensable lors de la pose d’une cuisine dans la véranda par exemple. Vous pouvez également aller plus loin en prévoyant l’installation d’un spa, voire même d’une piscine…

Les travaux complémentaires 

Trouvons un fabriquant de fenêtre dans votre ville

demander un devis dans votre région

Selon l’usage que vous allez faire de votre véranda, certains travaux complémentaires doivent être entrepris :

  • jardin d’hiver : peu d’aménagements à réaliser
  • pièce à vivre : prévoir un système chauffage. Le plus simple est d’installer un radiateur électrique ou un modèle directement relié à votre chaudière. Vous pouvez également mettre une cheminée ou un poêle pour davantage de cachet, mais la présence d’un conduit d’évacuation des fumées est nécessaire

N’oubliez pas qu’une véranda non chauffée risque d’avoir des répercussions sur le confort thermique de l’ensemble de votre logement.

La pose d’une véranda

Il est fortement recommandé de faire appel à un spécialiste pour la pose de votre véranda, la mise en place de cette dernière pouvant être relativement délicate. Outre la manipulation d’éléments lourds et fragiles, une chape mal coulée peut compromettre la solidité de l’édifice. Un mauvais montage de la véranda présente également le risque de voir apparaître des problèmes d’étanchéité. Tout cela peut donc avoir des répercussions sur l’isolation entière de votre maison.

Un poseur qualifié est l’assurance d’une installation correctement effectuée. Si certains problèmes viennent malgré tout à survenir par la suite, la garantie décennale du professionnel entre en jeu. Par ailleurs, la RCP (responsabilité civile professionnelle) de l’artisan couvre les risques de casse pendant le chantier.

Conseil : en passant par un professionnel certifié Qualibat, vous mettez toutes les chances de votre côté pour un bon déroulement de vos travaux.

La réglementation applicable aux vérandas

La pose d’une véranda est réglementée. Il convient donc de vous référer au PLU (plan local d’urbanisme) de votre commune, si celle-ci en est pourvue. Par la suite, plusieurs cas peuvent se présenter selon la surface au sol créée (déclaration préalable, permis de construire, recours à un architecte…). Sachez que si vous passez outre la réglementation applicable, vous courez le risque de voir votre édifice détruit, même si celui-ci est déjà achevé.

Le plan local d’urbanisme

Depuis 2001, le PLU (remplaçant du POS : plan d’occupation des sols) vient encadrer les constructions nouvelles au niveau local. Toutes les communes ne sont pas pour autant couvertes par un PLU.

Une véranda est une construction pérenne. Elle doit ainsi respecter le PLU de votre lieu de résidence, s’il en existe un. Consultable en mairie, le PLU vous donne de nombreuses informations pratiques :

  • distances à respecter
  • formes acceptées
  • matériaux autorisés
  • etc.

Dans les secteurs classés ou protégés, il est fréquent de se voir imposer l’acier ou le fer forgé (vérandas les plus chères).

La déclaration préalable de travaux ou le permis de construire

Quel que soit le type de véranda (en kit, préfabriquée ou sur mesure), les mêmes règles s’appliquent, à savoir :

  • surface au sol de la véranda < à 20m² : déclaration préalable de travaux
  • surface au sol de la véranda < à 40m² avec présence d’un PLU : déclaration préalable de travaux
  • dans les autres cas : permis de construire
  • cas spécifique des vérandas construites dans un secteur classé ou protégé (à proximité d’un monument historique) : permis de construire quelle que soit la surface + autorisation des ABF (Architectes des Bâtiments de France)

Dans tous les cas, nous vous conseillons de vous rapprocher des services de l’urbanisme de votre commune avant d’entamer la construction de votre véranda.

À savoir : si la surface cumulée du logement et de la véranda dépasse 150m², le recours à un architecte est obligatoire.

La fiscalité applicable aux vérandas

En construisant une véranda, vous augmentez la surface cadastrale de votre bâtiment. La base de calcul de vos impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière) est donc plus élevée. Vous avez l’obligation de signaler l’achèvement de la construction de votre véranda dans les 90 jours :

  • au service des impôts : par lettre recommandée avec avis de réception
  • à votre marie : par le dépôt d’une déclaration d’achèvement des travaux

Notez cependant que les vérandas de moins de 20m² sont exonérées de toute taxe supplémentaire.

Les aides lors de la construction d’une véranda

Au niveau fiscal, la construction d’une véranda (même performante énergétiquement) ne donne pas droit à un crédit d’impôt.

Le CITE (crédit d’impôt de transition écologique), d’un montant de 30% des travaux, est accordé en cas de rénovation d’une véranda existante, lors de la pose d’un vitrage performant (coefficient Ug de transmission thermique ≤ à 1,1 W/m2.K) par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce crédit d’impôt est limité à :

  • 8.000€ pour une personne seule
  • 16.000€ pour un couple (avec imposition commune)
  • majoration de 400€ par personne à charge

Concernant la TVA, 3 cas de figures se présentent :

  • taux normal de 20%
  • taux réduit de 10% :
    • si la véranda ne dépasse pas 9m² de SHOB (Surface Hors Œuvre Brute)
    • si la véranda n’implique pas une hausse de plus de 10% de la SHON (Surface Hors Œuvre Nette)
  • taux réduit de 5,50% : c’est le cas pour certains travaux d’aménagement (tels que la pose de stores intérieurs ou extérieurs, fixés à la fenêtre ou au mur), dans un logement de plus de 2 ans

Les marques de vérandas

De nombreux constructeurs de vérandas sont présents sur le marché. Les plus connus sont, entre autres :

  • Akena
  • Grandeur Nature
  • Le Vérandier
  • Rénoval,
  • Vérancial,
  • Véranda Rideau
  • Vérand’Art
  • Vie & Véranda
  • etc.

Vous pouvez également confier votre projet à un vérandaliste régional. Ce dernier peut revendre ou fabriquer lui-même ses produits, avec un service de pose en interne ou sous-traité.

Demandez un devis pour votre véranda

Quels que soient vos envies, vos besoins et votre budget, la construction d’une véranda demande une étude approfondie afin de choisir le modèle le plus adapté. N’hésitez pas à faire une demande de devis sur notre site, vous recevrez de la part de nos partenaires situés partout en France plusieurs chiffrages gratuits dans les meilleurs délais. De quoi comparer facilement les prix pratiqués près de chez vous afin de sélectionner un professionnel de confiance pour vos travaux.

Contacter un menuisier Devis gratuit dans votre ville